École de Voile Louis Charbonneau

 

Dictionnaire nautique anglais français.

Une nouvelle: Pierre Biron commence la seconde édition de son lexique nautique anglais français. Depuis 20 ans Google a fait la différence: des sites web sur le vocabulaire maritime il y en a en français, en anglais, ainsi que d'autres lexiques bilingues, et le courriel permet d'échanger avec d'autres plaisanciers/traducteurs.
Pierre reprend le lexique publié en 1981, à compte d'auteur et épuisé, et il aimerait recevoir des suggestions à propos de mots anglais (nouveaux ou pas) difficiles à traduire, et de termes français dont l'équivalent anglais est difficile à trouver.

Communiquer avec Pierre Biron: biron.pierre@videotron.ca.
514 747 7567
St-Laurent-Montréal, QC


Il a joint un manuscript en impression sur le terme ponterelle.
Manuscrit en impression
L'Actualité langagière (vol no mois année) Bureau de la traduction, travaux publics et Services gouvernementaux Canada,

Titre : Sur ponterelle ou au mouillage?
Lors de la rédaction d'un Lexique nautique anglais français publié en 1981 à compte d'auteur et épuisé, ila senti le besoin de proposer un néologisme, "ponterelle". Voici pourquoi.

Dans un bassin de plaisance on voit des quais reposant solidement sur le fond mais on voit aussi des quais flottants (dits pontons), soit appuyés sur la rive dans leur longueur (e.g. le ponton d'attente plaisance près d'une écluse), soit perpendiculaires à la rive et se projetant à angle droit dans le bassin, une extrémité étant fixée au bord du bassin tandis que l'autre extrémité est stabilisée soit par un pieux, soit par une chaîne bien ancrée au fond (dispositif dit corps mort). Ils permettent aux bateaux de s'y amarrer et de permettre l'embarquement et le débarquement. La marine de plaisance désigne pontons ou pontons principaux les quais flottants reliés à la rive et l'équivalent est main docks, main pontoons..

Pour permettre à plus de bateaux de s'amarrer à quai dans une marina, on installe perpendiculairement à chaque ponton principal une série de quais flottants plus étroits, séparés entre eux par au moins deux largeurs de bateaux et dont l'extrémité libre est stabilisée par une chaîne reliée à un ancrage sur le fond, ou par un pieux planté sur le fond. Comme ils ont l'air des doigts d'une main, assimilée dans les circonstances au ponton, les anglais les nomment finger docks.

Il n'a jamais trouvé d'équivalent satisfaisant dans les ouvrages français. On emprunte parfois catwalk et catway de la marine marchande.

Ponterelle est inspirée de ponton et passerelle, celle-ci désignant en marine marchande un " plan incliné et mobile par lequel on peut accéder à un navire " (Le Robert) depuis un quai.

On la définirait ainsi: petit ponton (quai flottant) rattaché à angle droit à un ponton principal dans le bassin d'une marina, servant à l'amarrage et l'accès aux bateaux de plaisance.

Une recherche faite en 2007 sur Google et sur Yahoo France confirme qu'il s'agit d'un néologisme car le seul site web qui utilise le terme est celui du Club de voile des Laurentides à Oka au Québec (où l'on semble avoir lu le Lexique nautique en question). On peut en effet lire sur http://www.cvl.qc.ca/index.php?idpage=16 la phrase suivante: "Places à quai avec ponterelle individuelle".

Texte remis par Pierre Biron. Voir son travail sur la toponymie du lac Champlain

 

 

 © École de voile Louis Charbonneau | -- |Inscription | -- | la Voile, la revue électronique |